L’espoir de retrouver Yohanna Cyr

Josianne
Josianne Desjardins
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Près de 34 ans après la mystérieuse disparition de sa fille, qui était âgée d’à peine 18 mois, Lilianne Cyr garde l’espoir de la retrouver vivante.

Le plus récent vieillissement de photo de Yohanna Cyr, portée disparue depuis le 15 août 1978. (photo: gracieuseté)

La mère, qui habite le quartier de Rosemont, n’a plus revu sa fille depuis août 1978. Elle habitait à l’époque dans l’arrondissement de Saint-Laurent avec son ami de cœur, Aaron Lewis, originaire des États-Unis.

Mme Cyr s’était absentée pour un court voyage afin de travailler comme danseuse, alors qu’elle avait 19 ans. Elle avait confié la garde de son bébé à M. Lewis. À son retour, il lui aurait appris que sa fille était rendue à Washington.

La mère se serait rendue jusqu’aux États-Unis pour retrouver sa fille, mais en vain. C’est à ce moment qu’elle a signalé la disparition de Yohanna, le 15 août.

Aaron Lewis a été interrogé et finalement relâché, faute de preuves. Ce dernier aurait dit à Mme Cyr que la petite s’était noyée et qu’il l’avait enterré, avant qu’elle revienne de son séjour.

Depuis toutes ces années, la mère maintient que Yohanna aurait pu être vendue aux États-Unis.

Néanmoins, elle espère un jour pouvoir la retrouver en vie. « C’est sûr qu’elle m’a oubliée si elle est toujours vivante. Elle ne sait pas non plus qui elle est », croit-elle.

Un nouveau vieillissement de photo

Mme Cyr indique les autorités devraient soumettre bientôt un nouveau vieillissement de photo de Yohanna, qui a été effectué à l’aide du portrait du père biologique.

Mme Cyr aurait aussi été informée que les autorités américaines devraient effectuer, d’ici l’automne, de nouvelles recherches en vérifiant l’ADN de plusieurs corps non-réclamés.

Fait moins encourageant, Mme Cyr a appris récemment que les vêtements de Yohanna qui ont servi de preuves et plusieurs documents du dossier de la police ont disparus depuis plusieurs années.

En période de déménagement

L’organisme Enfant-Retour Québec rappelle quelques conseils qui peuvent permettre aux enfants de s’adapter rapidement à son nouvel environnement.

- Assurez-vous que votre enfant connaisse sa nouvelle adresse et son nouveau numéro de téléphone

-Créez une liste de numéros à composer en cas d’urgence et affichez là près du téléphone.

- Faites le tour du quartier avec votre enfant; parc, dépanneur, école, rues principales et endroits à éviter.

- Faites connaissance avec vos voisins et leurs enfants et présentez-leur votre enfant. Cela lui permettra de faire connaissance avec d’autres enfants du quartier.

Lieux géographiques: États-Unis, Quartier de Rosemont, Arrondissement de Saint-Laurent Washington

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires