Chevrolet Camaro SLP ZL585

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un vrai « Muscle Car »

SLP (Street Legal Performance) a vu le jour au New Jersey en 1996 et se spécialisait dans l’amélioration des performances de produits GM, plus particulièrement les Camaro. Une division de SLP avait pignon sur rue dans l’arrondissement LaSalle. L’entreprise, restée sans voix après la disparition de la dernière génération de Camaro en 2002, est récemment revenue sur la sellette avec la nouvelle Camaro. Contrairement à certains préparateurs de l’après-marché qui invalident toutes les garanties du constructeur, SLP offre la même garantie complète de 5 ans ou 160 000 kilomètres sur le groupe motopropulseur est toujours valide. Le principe est simple : vous faites l’achat d’une Camaro SS chez votre concessionnaire GM, la voiture est modifiée sur place avec les pièces SLP, vous payez la facture et vous avez une nouvelle Camaro. Les modèles de base, si on peut les appeler ainsi, les  ZL 454 (manuelle) et 427 (automatique),  reçoivent des modifications esthétiques et quelques chevaux de plus dans les locaux de SLP au Québec. La ZL 585 (notre voiture d’essai) est passée par l’usine du New Jersey et a reçu le même compresseur Eaton que la Corvette ZR1. Elle a ainsi vu sa puissance grimper à 585 chevaux. Seulement 500 de ces voitures seront modifiées par SLP. Et pour ceux qui n’en ont jamais assez, SLP offrira une Camaro ZL1 de 750 chevaux.

Combien ?

Pour ceux qui trouvent le moteur de base suffisant, la version 454/427 (des chiffres qui indiquent la puissance du moteur) ajoutera un abordable 5 495 $ au prix d’achat de la voiture. À ce prix, vous avez droit à un échappement moins restrictif (Loud Mouth ou PowerFlo), à un système d’admission d’air plus performant et à plusieurs ajouts esthétiques y compris un becquet arrière fonctionnel et des roues de 20 pouces avec jantes Red Line. Pour aller jouer dans la cour de la Mustang Shelby ou de la Corvette, il faut aller du côté de la ZL585. Le compresseur volumétrique boulonné au moteur ajoute 159 chevaux pour un total de 585 et assure un couple de 590 livres-pieds. Cette orgie de puissance vous soulagera de 24 995 $. Ce n’est pas bon marché, mais SLP travaille bien au-delà du moteur. En plus d’un échappement modifié, vous avez droit à une boîte de vitesses manuelle à changements de rapports courts, au becquet arrière, au capot moteur avec entrée d’air fonctionnelle, à une suspension recalibrée, à des roues de 20 pouces avec pneus Michelin PS2 et aux logos ZL 585 à l’intérieur comme à l’extérieur. Il ne faut pas oublier des barres antiroulis de grandes dimensions et réglables à l’avant comme à l’arrière.  Pour 5 995 $ de plus, vous avez droit aux freins Brembo GT à six pistons à l’avant (quatre à l’arrière) et à des rotors de 15 pouces perforés et ventilés. Considérant la puissance, c’est une option qui devient pratiquement obligatoire. Bien équipée, une Camaro ZL585 vous coûtera 72 495 $.

Une allure d’enfer

La première impression visuelle est excellente. Même un propriétaire de Porsche 911 m’a fait un « pouce en l’air » à un feu rouge près de chez moi. Le châssis rabaissé, les décalques peints et non collés, la trappe d’air et tous les éléments distinctifs sont intégrés avec goût et donnent un résultat visuel de grande qualité. Mais le vrai plaisir vient quand on tourne la clé. La sonorité grave du V8 nous ramène directement aux années 60; et si vous tâtez de l’accélérateur, votre sang se met à bouillir. Même l’échappement gargouille et crache les combustibles imbrûlés comme les bons vieux «hot-rods». Le passage des deux premiers rapports vous fera immanquablement sourire, et vous serez déjà au-delà des 100 km/h avec 4 rapports à venir. La boîte à rapports courts n’a pas le synchronisme d’une boîte allemande, mais sa précision est bonne. La suspension est d’une docilité surprenante, et j’oserais dire plus confortable que la dernière version SS que j’ai testée. La direction est également très communicative et n’est pas à l’image des 1 749 kilos de la bête. Malheureusement, l’intérieur n’est pas à la hauteur des modifications mécaniques. Si vous augmentez un peu le rythme, le manque de support et de maintien des sièges vous promène de tout côté dans la voiture. SLP devrait penser à concevoir un siège sculpté capable de retenir le pilote qui veut attaquer quelques routes sinueuses ou s’aventurer sur un circuit. Les freins Brembo font du bon travail, mais sont nécessaires pour stopper ce mastodonte à haute vitesse, on les sent travailler fort.

Conclusion

Pour ceux qui ont la nostalgie des authentiques voitures aux hormones de la fin des années 60 et qui ont les poches assez creuses, cette Camaro SLP vous mettra la larme à l’œil. C’est une version moderne de vos souvenirs d’enfance. Il ne manque qu’un souper à l’auto chez A&W pour en faire une expérience complète.

Merci à Paillé Automobile pour le prêt de la voiture

Fiche Technique

SLP ZL 585

V8 6,2 l ACC compressé, 592 ch à 6200 tr/min Couple 597 lb-pi à 4164 tr/min

    Couple 597 lb-pi à 4150 tr/min

    Transmission manuelle à 6 rapports, 

    0-100 km/h 4,0s

    Vitesse maximale nd

    Consommation (100 km) man. 18,7 l

Suspension avant/arrière indépendante

    Freins avant/arrière disques

    Direction à crémaillère, assistée

    Pneus P255/40ZR20 avant, P295/35ZR20 arrière

• DIMENSIONS

    Empattement 2852 mm

    Longueur 4836 mm

    Largeur 1918 mm

    Hauteur 1376 mm

    Poids 1749 kg,

    Diamètre de braquage 11,5 m

    Coffre 320 l

    Réservoir de carburant 71,9 l

Prix tel qu’essayé : 73 000$

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires