À quand la fin des boîtes manuelles

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Tout évolue à vitesse Grand V en automobile. En moins d’une génération, nous sommes passés des boîtes de vitesse manuelle à trois vitesses à cinq six et maintenant Porsche amènent une boîte manuelle à sept vitesses avec la nouvelle 911. Chevrolet fera la même chose avec la prochaine génération de Corvette.

De l’autre côté, vous avez les boîtes de vitesses à double embrayage qui se multiplient dans la production automobiles, y compris pour les voitures de sport. Le patron de la recherche et du développement chez Lamborghini, Maurizio Reggiani a confirmé il y quelques mois que la Gallardo sera la dernière Lamborghini équipée d’une boîte manuelle.  En effet la nouvelle Aventador vient uniquement avec une boîte séquentielle à double embrayage à sept rapports. Lamborghini a expliqué que dans un souci d’efficacité, le constructeur italien désire éradiquer le risque de « rater une vitesse ». Dans le même souffle, M. Reggiani a indiqué que les boîtes de vitesses manuelles n’équiperont plus les futures autos de la marque au taureau.

Des technologies plus efficaces

Par ailleurs, il faut admettre que les boîtes automatiques ont fait beaucoup de chemin. On retrouve maintenant des boîtes à sept et huit rapports automatiques qui procurent une économie de carburant équivalente et parfois supérieure à la boîte manuelle. L’équipementier allemand ZF travaille présentement sur une boîte automatique à neuf rapports et il ne faut pas oublier les boîtes CVT à variation continue qui sont devenus le lot de bien des petites voitures économiques et remplace souvent la boîte manuelle.

Même si dans bien des cas, l’intérêt des clients envers la boîte manuelle est intact,  les départements de recherches et développement des constructeurs automobiles ajoutent qu’une boîte automatique optimise les performances de la voiture et reste plus en adéquation avec l’électronique embarquée. C’est ce qui fait que l’on obtient des technologies hybrides comme les boîtes séquentielles qui se manipulent comme une boîte manuelle car c’est conducteur qui change les rapports, mais si vous oubliez ou que le moteur monte un peu haut en régime, l’électronique se charge de le faire à votre place. Et quand les circonstances le demandent, vous pouvez conduire votre véhicule en mode 100% automatique. Il est impossible d’exiger d’un client le passage parfait des rapports. Pour qu’il profite pleinement des performances de son achat, la boîte automatique est la meilleure solution.

Alors si des firmes aussi prestigieuses que Lamborghini et Ferrari vont signer l’arrêt de mort des boîtes manuelle dès 2012, il faut se demander si cette technologie va perdurer. Une lueur d’espoir pour Porsche qui refuse de se priver d’une bonne vieille boite manuelle sur tous ses modèles, même si elle a développé la boîte à double embrayage PDK.

Une technologie devenue incontournable

Les boîtes à double embrayage et autres systèmes séquentiels à commandes au volant sont devenues incontournables dans le monde des voitures de sport. Son fonctionnement est tout simplement spectaculaire et la vitesse de réaction lors des passages des rapports est plus rapide que n’importe quelle main humaine sur une boîte manuelle. Ce n’est pas l’efficacité qui est remise en question, mais le plaisir d’une simple boîte de vitesses que l’on prend en main. Tout comme les boîtes séquentielles ou automatiques qui se révèlent plus efficaces et plus économe en carburant qu’une boite manuelle,  il faudra que la boîte manuelle passe elle aussi par une petite révolution pour survivre. Le milieu automobile vit et meurt par la loi du plus fort et si une technologie devient obsolète,  ses jours sont comptés. En ce qui concerne la boîte manuelle, elle a été négligée depuis assez longtemps pour être sur la liste des espèces menacées. Souhaitons qu’il reste encore quelques ingénieurs passionnés qui sauront lui donner un second souffle.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires