Mazda 6 2014

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Peau neuve

Méry-sur-Oise, France — C’est au 23 septembre 2012 que j’ai fait l’essai de mon premier modèle de production 2014. La prochaine génération de Mazda 6 qui arrivera sur nos routes au début de l’an prochain sera vendue comme modèle 2014. Initialement, c’est le Salon de l’auto de Paris qui devait être le siège du dévoilement mondial de la 6, mais Moscou lui a fait un croque-en-jambe quelques semaines plus tôt. Construite en version berline et familiale, seule la 4 portes fera son entrée au Canada. La familiale est réservée au marché asiatique et européen, pour le moment. Mazda Canada nous a confirmé qu’elle allait continuer de se battre pour amener la familiale sur nos routes.

Un style tout en nuance

Voici un résumé de la présentation d’une heure du responsable du design en quelques lignes. La Mazda 6 emprunte la plus récente philosophie de la marque, le style Kodo qui s’inspire de la nature pour créer les formes de ses voitures. Dans le cas de la Mazda 6, elle illustre la gestuelle des animaux sauvages. Les ailes bombées représentent les épaules d’un félin tapi au sol qui attend le bon moment pour bondir sur sa proie. La ligne continue sur la ceinture de caisse personnifie les muscles tendus de l’animal et l'habitacle surbaissé rejeté en arrière reflète la puissance et la grâce. Pour les épaules et les muscles tendus, on le voit bien. Pour le reste, on tombe un peu dans le philosophique. Mais une chose est sûre, la nouvelle 6 a du chien, une ligne évocatrice et une personnalité très affirmée dans une catégorie ou généralement le gris domine.

i-ELOOP : une exclusivité Mazda

La nouvelle Mazda6 est le premier modèle de série à adopter le système de Récupération de l’énergie au Freinage de Mazda qui permet de réduire la consommation de carburant. L'i-ELOOP pour « Intelligent Energy Loop » (boucle d’énergie intelligente) utilise un condensateur pour stocker l'énergie récupérée à des fins d'alimentation des consommateurs électriques du véhicule. Donc, au lieu d’utiliser l’énergie de la batterie pour faire fonctionner tout ce qui est électrique dans le véhicule, le système utilise un alternateur à tension variable 12-25 V pour générer efficacement de l'électricité dès que le conducteur relâche la pédale d'accélérateur, et recharger complètement le condensateur, qui peut être totalement chargé en moins de 7 à 10 secondes, en un seul cycle de décélération. Une fois le condensateur rechargé, le convertisseur CC/CC abaisse ensuite la tension de l'électricité dans le condensateur à 12 V pour alimenter les composants électriques tels que la climatisation et le système audio. Tout excédent d'électricité est renvoyé vers la batterie. Selon Mazda, 10% de l’essence utilisée sert à alimenter la voiture en électricité. Avec le système i-Eloop, on sauve ce 10%.

Des moteurs performants et économes

En ce qui concerne le Skyactiv, Mazda pousse encore un peu plus loin ses applications. Des matériaux plus légers à la boîte de transmission en passant par les moteurs, Mazda a optimisé tous les systèmes pour tirer la meilleure économie de carburant. Lors de son lancement au printemps prochain, la Mazda 6 sera équipée d’un 4 cylindres 2,5 litres de 192 chevaux, le moteur de technologie Skyactiv le plus puissant à ce jour. Sa technologie à injection directe permet des accélérations de 0-100 km/h en 7,8 secondes . Avec un poids général abaissé de 10%, le système i-Eloop et la technologie Skyactiv, Mazda annonce une consommation moyenne de 6,3 litres aux 100 km. Notre journée d’essai d’un modèle de préproduction nous a permis de faire environ 7 litres aux 100 km, ce qui est excellent pour une voiture qui fait presque 5 mètres de long.  Mazda a aussi promis un moteur Skyactiv Diesel, sans préciser la date de son arrivée au Canada. Il s’agit d’un moteur 2,2 litres à double turbo de 175 chevaux. Cette mécanique défit les conventions en affichant le taux de compression le plus faible au monde. Le taux de compression étant plus faible, les contraintes exercées sur leurs pièces sont donc moins importantes, ce qui permet d'utiliser des composants plus légers. Le faible taux de compression permet également d'améliorer le calage de la combustion et le rendement, d'où les exceptionnelles prestations du moteur. Un 0-100 km/h en 7,8 secondes en boîte manuelle et une consommation annoncée de 4,8 litres aux 100 km.

Un intérieur invitant

Il règne une certaine sérénité à bord du Mazda 6 qui avec son vaste espace intérieur invite à la détente. L’ergonomie à été étudié et les modèles finition cuir mis à notre disposition n’avaient rien à envier à des berlines de luxe. Les concepteurs ont fait preuve de souci du détail. Ils ont notamment agrandi le bas de l’habitacle aux places avant en supprimant les bords situés à la périphérie de la console centrale, et en élargissant l’espace sous les sièges avant pour un plus grand confort des passagers arrière. Les sièges en cuir de nos modèles d’essai comportaient une plaque de soutien du bassin ainsi qu’un dossier de moindre épaisseur laissant davantage de place aux passagers arrière. Son réglage électrique en huit positions permet de trouver une bonne position de conduite. Tout le poste de conduite a été conçu pour permettre une identification simple et précise des commandes et des témoins. Le conducteur peut consulter les données de conduite, telles que la consommation, la température et la distance du trajet, sur l'affichage multi-information de 3,5 pouces intégré au combiné des instruments principal, ainsi que d'autres données (par ex. audio et de navigation) sur l'écran tactile de 5,8 pouces implanté dans la console centrale. Ce dernier a même été repositionné plus en hauteur pour permettre au conducteur de ne pas quitter la route des yeux. L’espace pour tous les passagers est généreux, l’insonorisation de haut niveau et le confort de roulement sans reproche. Pour le plaisir des oreilles, Mazda offre en option un système audio surround Premium BOSE® à 11 haut-parleurs conçu spécifiquement pour la nouvelle Mazda6, intégrant la technologie de son surround virtuel Centerpoint® 2 développée par Bose®.

Une conduite inspirée

Au-delà du moteur, la technologie Skyactiv est une philosophie globale qui englobe, le châssis, les matériaux plus légers, une transmission plus réactive, une suspension mieux calibrée. Tous les éléments nécessaires à une expérience de conduite positive. De la couche d'insonorisation supplémentaire dans le pare-brise afin de réduire les écoulements d'air, aux arbres d’équilibrage moteur pour réduire la vibration en passant par le dispositif antibruit intégré aux freins, des efforts notables ont été faits pour rendre l’expérience de conduite agréable. La boîte automatique à six rapports est bien étagée et souple. La puissance est bonne et le moteur monte en régime sans rechigner. En version Diesel, on note un léger manque de puissance à bas régime, mais dès que les turbos arrivent sans le décor à moyen régime, la voiture se met en marche. Sur la route, la calibration précise de la suspension et un châssis plus léger que la moyenne offre une conduite précise qui semble être le prolongement du conducteur. Le conducteur fait corps avec la voiture.

Conclusion

Un style unique, une finition de grande qualité, une conduite inspirée, des technologies novatrices et une économie de carburant exemplaire à laquelle s’ajoutera une motorisation diesel. Mazda qui n’a pas eu de succès dans le passé a redoublé d’effort pour que cette génération de Mazda réussisse enfin à se tailler une place au soleil. Mais la partie n’est pas gagne. Pratiquement tous les constructeurs ont du nouveau dans cette catégorie. La lutte sera féroce, mais Mazda offre sans doute la plus belle berline du lot et à ce jour la plus agréable à conduire. Une voiture à considérer dans ce créneau de marché.

Forces

Un style très réussi

Confort de roulement

Performances intéressantes

Finition et insonorisation à la hauteur

Un modèle diesel à venir

Faiblesses

Manque de puissance à bas régime (Diesel)

Visibilité arrière imparfaite

Fiche Technique

Modèle : Mazda6 2014

Échelle de prix : 24 000$ à 35 000$ (estimé)

Version à l’essai : 2,5 litres

Prix du modèle d’essai : n.d.

Transport et préparation : n.d.

Moteur : 4 cyl. 2,5 litres

Puissance/couple : 192 ch / 188 lb-pi

Transmission : Aut. à six rapports

Suspension (av/ar) : indépendante / indépendante

Freins (av/ar) : disques / disques

Direction : à crémaillère assistée électrique

Pneus : P225/45R10

Garantie de base : 3 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulseur : 5 ans / 100 000 km

Consommation annoncée (litres aux 100 km) : 6,3 l

Consommation moyenne enregistrée (litres aux 100 km) : 7 l

Modèles concurrents : Chevrolet Malibu, Ford Fusion, Honda Accord, Hyundai Sonata, Kia Optima, Nissan Altima, Toyota Camry, Volkswagen Passat

-30-

Benoit Charette est copropriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2013 et chroniqueur à l’émission RPM tous les samedi et dimanche à 10 :00 sur les ondes de V-Télé.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires