Laurence Migner aux Jeux équestres du Québec

Olivier Laniel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La cavalière en dressage, Laurence Migner s’est récemment illustrée dans différents championnats d’équitation. Résidante de Sainte-Anne-de-Bellevue, la jeune femme défendra les couleurs de la région lors des finales interrégionales présentées dans le cadre des Jeux équestres du Québec du 17 au 20 septembre à Bromont.

Laurence Migner aux Jeux équestres du Québec

Membre de l’Association Équestre Régionale Sud-Ouest (AÉRSO), Laurence s’entraîne de 7 et 12 heures par semaine à Sainte-Marthe en Montérégie où elle possède deux juments: Ophelia et Ornélia. L’AÉRSO s’étend d’ailleurs de Huntingdon au Québec à Williamstown en Ontario (près de la frontière québécoise).

La jeune cavalière débute l’équitation à l’âge de 6 ans et rapidement, effectue des parcours de chasse et des sauts d’obstacles. Elle s’initie en même temps au dressage à l’âge de 9 ans.

Au printemps 2006, l’athlète s'engage à fond en dressage avec son cheval, Aldebaran. Elle se distingue en remportant le titre de Championne (niveau 1) au Canadian Dressage Regional Championship pour l'Est du Canada. La même année, dans le cadre des Jeux équestres du Québec, elle se classe deuxième au Rendez-vous des Kürs.

En 2007, Laurence Migner développe une complicité avec sa nouvelle jument Holsteiner. Elle s’illustre notamment lors des compétitions: Dressage international de Blainville, le Spring Classic à Ottawa et le Youth Dressage Festival à Saugerties, New-York.

L’an dernier, Laurence a fait équipe avec Wilco et malgré les difficultés inhérentes à travailler avec un nouveau cheval, elle s’illustre à nouveau lors des compétitions Feria La Belle Époque, Beaulieu dressage classic et Youth Dressage Festival où elle obtient le prix Anflug Eilers et finit première dans l’épreuve Style libre, toutes catégories confondues.

Le mois dernier dernier, Laurence Migner, identifiée athlète « relève » par la Fédération équestre du Québec participe à la compétition Lendon Gray’s Youth Dressage Festival tenue à Saugerties, New-York. Âgée de 19 ans, elle remporte deux médailles d’argent dans les divisions de Niveau 1 et Niveau 2 pour les épreuves individuelles. Ses résultats ont grandement contribué au succès de son équipe, Les Valkenhof Connection, qui a remporté la médaille d’or de sa division et qui s’est mérité le titre de Champion réserve de la compétition parmi 42 équipes.

Migner a aussi remporté, pour la deuxième fois, le prix « Anflug-Eilers Perpetual Trophy » décerné au cavalier ayant atteint le plus haut pointage combiné pour la classe d’équitation et pour la reprise libre en musique.

Atteindre l’harmonie avec son cheval est certainement l’élément qu’elle trouve le plus difficile. Toutefois, lorsqu’elle atteint cette harmonie avec son cheval, elle ressent une grande satisfaction. Il faut dire que les chevaux sont assez têtus et aiment faire à leur tête.

Aspect financier

Comme dans plusieurs sports, la facture peut s’avérer salée en équitation de compétition. Le coût annuel estimé oscille entre 22 000$ et 25 000$ et couvre les dépenses d'un programme d'entraînement complet pour la cavalière et le cheval par un entraîneur professionnel. Les dépenses de compétition pour un cavalier concourant au niveau national sont aussi incluses dans le coût annuel. Pour l’instant, elle reçoit un grand apport financier et psychologique de ses parents qui l’aident à persévérer dans ses compétitions. Elle devra aussi adopter un nouveau cheval pour pouvoir atteindre un niveau plus élevé de compétition. Ce faisant, elle doit vendre ses deux juments Ophelia et Ornélia. Étudiante à John Abbott en sciences humaines, Laurence compte éventuellement étudier la psychologie du sport à l’université. «Le sport prend une grande partie de ma vie, j’aimerais entre autres pouvoir maîtriser mon stress», admet la cavalière.

Elle qui aimerait éventuellement participer aux Championnats nord-américains des jeunes cavaliers rêve aussi de représenter le Canada dans des compétitions internationales.

D’ici là, elle mentionne: «J’aimerais bien faire pour représenter la région aux Jeux équestres du Québec. On aimerait toujours gagner, mais une place parmi les trois premiers, ce serait génial». La saison équestre de compétition débute au mois de mai et prend fin à la mi-septembre.

Organisations: Association Équestre Régionale Sud-Ouest, Fédération équestre du Québec

Lieux géographiques: Jeux équestres du Québec, Canada, Sainte-Marthe Montérégie Saugerties Williamstown Ontario Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires